Mon enfant est-il actif, hyperactif ou réactif?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon enfant est-il actif, hyperactif ou réactif?

Message par Marie-Lu le Sam 20 Jan 2007 - 8:05

Actif, réactif ou hyperactif?
Psychologie
Parents : Documentation : Psychologie : Actif, réactif ou hyperactif?
Éducation Coup-de-fil


Mon enfant est-il actif, hyperactif ou réactif? Question qui semble simple, mais qui demande observation, interprétation et réflexion… En effet, dans les dernières années, le terme «hyperactivité» a été utilisé à saturation et le mot «ritalin» a perdu de la crédibilité aux yeux de plusieurs parents et en a inquiété beaucoup d’autres.

Avant d’utiliser le mot «hyperactivité», il faut, d’abord, bien distinguer les trois termes suivants: actif, réactif et hyperactif.

Actif
Votre enfant peut être tout simplement «très actif» sans pour autant être «hyperactif». Les jeunes enfants, en particulier les garçons, dépensent énormément d’énergie et il n’y a pas lieu de s’inquiéter tant que cette activité intense ne nuit pas aux activités nécessaires de la vie: dormir, manger, compléter une tâche, se faire des amis, etc.

Hyperactif
Il est essentiel de garder en tête que l’hyperactivité de type «physiologique» est un diagnostic médical qui doit absolument être confirmé par un professionnel de la santé qualifié. S’il y a lieu, une médication pourra être suggérée, mais c’est le professionnel de la santé qui connaît bien votre enfant qui sera en mesure de la recommander.

Réactif
Il arrive qu’un enfant ait des niveaux d’activités excessifs qui peuvent nuire aux activités normales de la vie. Lorsque les comportements qui semblent «hyperactifs» apparaissent tout à coup, alors que votre enfant fonctionnait normalement auparavant, il s’agit probablement d’une réaction. Le déclencheur d’une réaction peut être plus ou moins évident à identifier, mais il y en a toujours un. Depuis quand l’activité de votre enfant est-elle devenue exagérée par rapport à la normale? Y aurait-il eu un événement particulier ou un changement autour de cette période (ex.: déménagement, séparation, arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, maladie ou décès d’un proche, etc.)? Sachez que les «réactions» hyperactives cachent bien souvent de l’inquiétude. L’inquiétude peut être logique par rapport à la réalité ou plutôt reliée à l’impression ou l’interprétation de l’enfant.

Si vous pensez que votre enfant a soudainement un niveau d’activité excessif qui nuit à son fonctionnement quotidien, essayez d’abord de découvrir ce qui a pu l’inquiéter; son comportement est-il en réaction à une situation quelconque? Selon l’âge de l’enfant, vous pourrez l’aider à mettre des mots sur ses sentiments avec une histoire, des marionnettes, un dessin, etc. Enfin, trouvez un moyen concret de le rassurer; par exemple, offrez-lui à la même période chaque jour, un moment seul avec vous sans le nouveau bébé.


Et peu importe que votre enfant soit un peu, moyennement ou très actif, les conseils suivants vous seront toujours très utiles:

Prévenez votre enfant de ce qui va se passer.
tilisez des images, des tableaux, pour illustrer un horaire facile à suivre et par étape.
Utilisez des consignes courtes, simples et claires; soyez constants d’une fois à l’autre.
Chaque jour, donnez à votre enfant l’occasion de dépenser son énergie. Proposez des activités qui lui plaisent, ex: parc, gymnase, natation, soccer, etc.
Occupez-le avec des activités courtes et diversifiées.
Réduisez autant que possible les stimuli; par exemple, offrez-lui un jeu à la fois, évitez les foules et les endroits bruyants ou avec beaucoup de couleurs.
Valorisez votre enfant en lui demandant de vous aider dans les tâches simples (transporter des objets, trier le linge, mettre la table, etc.).
Si votre enfant a commencé à expérimenter des rejets, des exclusions ou des échecs répétitifs à cause de son comportement, nous vous conseillons d’en discuter avec son médecin. On peut alors penser que l’essai d’une médication serait probablement moins dommageable que l’exclusion de la garderie ou de l’école ou l’accumulation d’expériences d’échecs et de rejets par votre enfant.




Vous aimeriez parler de ce sujet avec une intervenante? ÉDUCATION-COUP-DE-FIL est là pour vous. (514) 525-2573

Source: http://www.petitmonde.com/iDoc/Article.asp?id=32337

Marie-Lu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum