MIGRAINE, ARTHRITE, SPM la Nourriture en prévention

Aller en bas

MIGRAINE, ARTHRITE, SPM la Nourriture en prévention Empty MIGRAINE, ARTHRITE, SPM la Nourriture en prévention

Message par Marie-Lu le Mer 9 Mai 2007 - 8:13

MIGRAINE, ARTHRITE, SPM .... Quoi manger pour prévenir les crises ?

"Savez-vous qu'il est possible de prévenir une foule de maladies en mangeant mieux ? Voici donc les aliments à bannir ou à privilégier pour éviter bien des souffances."

Le lien entre l'alimentation et la santé est maintenant prouvé. De plus en plus d'études sérieuses démontrent les effets protecteurs de nombreuses substances naturelles que l'on trouve dansles aliments sains tels que les légumineuses, les fruits et les légumes. Voici comment vous prémunir contre cinq problèmes de santé très fréquents chez les femmes.



LES MIGRAINES

À éviter : Certains aliments comme le chocolat, le fromage, la caféine, l'alcool (surtout le vin rouge) et les charcuteries peuvent être à l'origine de migraines. À chaque crise migraineuse, analysez ce que vous avez mangé au cours des dernières 48 heures. Pour vérifier si un aliment en particulier est en cause, évitez d'en manger pendant 2 semaines, puis intégrez-le de nouveau dans votre alimentation. Si une crise survient, bannissez l'aliment de façon définitive.

À surveiller : Certaines migraines étant reliées à un problème de foie, réduisez les aliments qui contiennent beaucoup de gras saturés tels que les fritures. Si vos migraines sont associées aux hormones et surviennent au début de vos menstruations, consommez davantage d'aliments contenant du magnésium tels que les légumes verts, les céréales complètes, les noix et les graines (non rôties, de préférence).

À considérer : Si vos attaques de migraine surviennent surtout le matin ou au milieu de l'après-midi, c'est probablement pare que votre taux de sucre sanguin est alors trop bas. Éliminez les sucres simples (sucre blanc, cassonade, etc.) et mangez plus de féculents (pâtes, riz, céréales, légumineuses, etc.), car ceux-ci sont assimilés très lentement et demeurent beaucoup plus longtemps dans le sang.



L'ARHTRITE

À éviter : Si vous souffrez d'arthrite, diminuez le plus possible votre consommation de viande (surtout le boeuf, le veau et le porc gras) et des produits laitiers gras (ceux contenant plus de 1% de gras). Ces aliments contiennent de l'acide "arachidonique", un acide gras jouant un rôle dans la production de substances appelées "leucotriènes", qui favorisent l'inflammation. Évitez également les légumes comme le brocoli et le chou, car ils contiennent de l'acide "solonique", qui peut aggraver l'inflammation.

À surveiller : Limitez votre consommation d'huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés, car on les accuse aussi d'accroître l'inflammation.

À considérer : Mangez des aliments qui renferment de l'acide alpha-linolénique (ALA) et de l'acide gamma-linolénique (GLA), des anti-inflammatoires naturels. Ces acides gras de la famille des oméga-6 aident à produire des prostaglandines, des substances ayant un effet bénéfique sur les tissus enflammés. Vous trouverez l'acide gamma-linolénique dans les huiles spécialisées comme l'huile d'onagre (aussi en capsule), et l'acide alpha-linolénique, dans les légumes verts, les fruits, l'huile de lin et les huiles à base de noix (arachides, noisettes, etc.). Mangez des poissons gras (saumon, sardines, etc.). Ils contiennent des acides gras oméga-3, qui aident à réduire l'inflammation par la production de certaines prostaglandines. Consommez des fruits, surtout des agrumes (pamplemousses, oranges, etc.) et des baies (mûres, bleuets, canneberges, etc.), car ils contiennent des flavonoïdes, des substances aux propriétés anti-inflammatoires.



LE SYNDROME PRÉMENSTRUEL (SPM)

Il existe quatre catégories de SPM : soit le SPMA (A pour Anxiété), le SPMC (C pour *Craving*, fringales portant surtout sur les aliments sucrés), le SPMD (D our Dépression) et le SPMH (H pour Hyperhydratation).


Le SPMA, qui se caractérise par l'anxiété, l'irritabilité et l'insomnie, est causé par un déséquilibre hormonal entre les oestrogènes et la progestérone (généralement un taux d'oestrogènes trop élevé et un aux de progestérone trop bas).

À éviter : Pour corriger ce désiquilibre, éliminez les produis laitiers, les sucres simples et la caféine, qui sont des stimulants d'oestrogènes.

À considérer : Mangez des aliments riches en fibres comme les légumes, les légumineuses et les céréales complètes, pour activer l'élimination des oestrogènes. Des études ont démontré qu'un régime riche en glucides complexes (légumineuses, céréales complètes, etc.) et pauvre en graisses pouvait réduire le SPMA. Augmentez votre apport en vitamine B6(qui contribue à la dégradation des oestrogènes dansle foie) en consommant des abats, de la volaille, du poisson et des oeufs.


Le SPMC se caractérise par des maux de tête, des palpitations, de la fatigue et un besoin de manger plus de sucre.

À éviter : Les sucres simples (sucre, miel, sucreries, etc.).

À considérer : Mangez plus de sucres lents (pains, céréales, etc.). Privilégiez les epas fractionnés, peu copieux et réguliers, afin de stabiliser votre taux de sucre sanguin.

À surveiller : Comme une carence en magnésium peut également être liée à ce trouble, consommez des aliments qui en contiennent, tesl que les noix et les céréales complètes.


Le SPMH, qui se caractérise par une rétention d'eau, est causé par un taux trop élevé d'aldostérone (une hormone sécrétée par les corticosurrénales).


À considérer : Augmentez votre apport en vitamine B6 (abats, poisson, légumes, etc.), qui aide à limiter la rétention d'eau. La vitamine E peut aussi permettre de réduire les douleurs aux seins associées à l'hyperhydratation. Mangez des aliments riches en cette vitamine, tels que les légumes verts et le foie.

À surveiller : Limitez votre apport en sel, qui favorise la rétention d'eau. Évitez entre autres les charcuteries, les plats cuisinés, les croustilles et les noix salées.


Le SPMD, qui se caractérise par un état dépressif, des troubles de la mémoire et de la léthargie mentale, est causé par un taux trop élevé de progestérone ou d'androgènes.

À éviter : L'alcool, qui accentue les fluctuations de l'humeur.

À considérer : Mangez des aliments riches en vitamine B6, tels que la viande, le poisson, les céréales complètes et les légumes verts à feuilles. Cette vitamine aide en effet à normaliser le taux de progestérone et à faire baisser le taux d'androgènes.



LES INFECTIONS URINAIRES

À éviter : Le sucre, car il est excrété dans l'urine et favorise la multiplication des bactéries.

À considérer : Pour prévenir les infections urinaires, buvez beaucoup de liquides (deux à trois litres par jour) afin d'aider à éliminer les bactéries des voies urinaires. Consommez notamment du jus de canneberge, car il empêche les bactéries d'adhérer à la paroi de la vessie. Des études montrent en effet que les canneberges (mais également les baies telles que les bleuets et les mûres) contiennent des subtances appelées entocianines, qui empêchent les bactéries d'infecter la paroi de la vessie.

À surveiller : Votre ingestion de café, de thé, d'alcool et de boissons gazeuses qui peuvent irriter la vessie. Votre consommation de produits d'origine animale (surtout les viandes rouges), car ceux-ci acidifient les urines et peuvent irriter les muqueuses.



L'OSTÉOPOROSE

À éviter : Les aliments contenant de l'acide oxalique comme les épinards, la rhubarbe et l'oseille, ainsi que les aliments renfermant de l'acide phytique comme le son de blé, le riz brun et les noix, car ils nuisent à l'absorption du calcium.

À considérer : Consommez beaucoup d'aliments riches en calcium (les femmes ont besoin d'au moins 1 000 mg de calcium par jour). Comme l'organisme a besoiin de vitamine D pour assimiler le calcium, prenez des bains de soleil à doses raisonnables et buvez du lait (qui est toujours enrichi de vitamine D). Augmentez votre consommation de magnésium, lequel favorise la conversion de la vitamine D dans sa forme active. On le trouve dans les légumes verts à feuilles, les céréales complètes, les légumineuses, etc.. Privilégiez les aliments riches en vitamine C (oranges, pamplemousses, etc.) et en vitamine B6 (abats, légumes verts, etc.), car ces vitamines sont essentielles à la constitution du collagène osseux.

À surveiller : Diminuez, si c'est possible, votre consommation de viande (surtout de viande rouge). Des études ont en effet montré que les femmes qui avaient un régime lacto-ovo-végétarien (produits laitiers, oeufs et produits végétaux) éliminaient moins de calcium dans leur urine. Réduisez votre consommation de caféine, d'alcool et de sel, car ces produits accélèrent le processus de perte de calcium.

Note : Nous remercions de sa collaboration Daniel Crisafi, docteur en nutrition, naturopathe et herboriste.

Marie-Lu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

MIGRAINE, ARTHRITE, SPM la Nourriture en prévention Empty Re: MIGRAINE, ARTHRITE, SPM la Nourriture en prévention

Message par acura_girl66 le Ven 15 Juin 2007 - 7:10

Merci pour les migraines, je vais porter une attention a mon alimentation.
acura_girl66
acura_girl66
Jolie Fleur de bronze
Jolie Fleur de bronze

Féminin
Nombre de messages : 333
Localisation : Vaudreuil-Dorion
Loisirs : scrapbook, marche, musique
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum