pathologie du mensonge et de la manipulation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Isou le Dim 15 Avr 2012 - 17:12


Salut,

j'en ai assez que ma fille de 8 ans mente tout le temps...quand on a le dos tourné, il arrive toujours de quoi entre elle et son frère de 6 ans (non c'est pas moi, c,est lui, bla bla bla). COmme je ne suis pas témoin de ce qui se passe, alors je dois punir les 2.

Hier on est allés dans un magasin de jouets. Elle avait pris des pièces de jeu en démonstration pour les mettre dans sa poche,
elle cache en douce de la nourriture dans la poubelle ( je vous en avais déjà parlé),
quand elle doit ranger quelque chose, ça ne se retrouve jamais à la bonne place (c'est caché ailleurs ou carrément garoché dans le fond du garde-robe)

Sans parler qu'elle sens toujours le besoin de rajouter un commentaire à chaque fois que je lui demande de quoi. La réponse préférée est : Je le sais! ou Oui mais! Elle répond constament, même si on ne Chicane pas. J'ai un seul principe: tu ne réponds pas à tes parents ou à l'adulte!

J'EN PEUX PLUS DE SON CARACTÈRE! Son enseignante ma même dit qu'elle serait bonne avocate tellement elle peut être convaincante...

Je fais quoi? ¨ca me gâche vraiment du temps...comme en ce moment, dimanche ensoleillé qui serait supposé se terminer en Belle. Au lieu de ça, les 2 enfants sont dans leur chambre, privés d'extérieur parce qu'il y a toujours de la Chicane et que je ne sais jamais qui est le coupable.
Des fois je les expédierait chez leur père pour qu'il voit la réalité d'être avec eux à temps plein, pendant que lui, il s'en lave les mains, quand ils visitent leur père c,est le party...ici c'est la prison. Quand je puni le plus jeune, il braille en criant: je veux voir paaapaaa. ça, ça me fait ch*** à chaque fois qu'il dit ça. Fin de la parenthèse.

J'en ai assez d'avoir tout ça sur les épaules, je me sens poche comme parent, je ne suis pas psy! Et moi, le niaisage d'essayer de comprendre tout, de me mettre à sa place, essayer de savoir pourquoi elle ment, de faire comme ils disent dans les livres, je déteste ça.

Grrr Grrr Grrr


Isou
Douce brise privilégiée
Douce brise privilégiée

Féminin
Nombre de messages : 4357
État civil : mariée
Date d'inscription : 15/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://  http://spsh.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Annabelle le Dim 15 Avr 2012 - 21:01

Tu peux demander de l'aide aux services psychosociaux de ton CSSS? Là-bas tu pourrais obtenir trucs,écoute,support et coaching auprès d'un intervenant?

Annabelle
Rose d'argent
Rose d'argent

Féminin
Nombre de messages : 789
Age : 26
Localisation : L'Assomption
Date d'inscription : 06/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par vérolu le Lun 16 Avr 2012 - 3:38

de l'aide extérieur pourrait être utilse...autant pour toi que pour eux....ta fille pourrait prendre conscience que ce n'est pas que toi qui fait des demandes de respect et d'écoute; tu n'aurais plus le mauvais rôle.

Ton fils se sentirait plus écouté et respecté c'est certain car si c'est plus souvent ta fille qui agit inadéquatement à la longue il va en être frustré.

Et toi...tu verrais les choses d'une autre perspective avec de l'aide...ça aiderait à tous c'est certain!!

Bonne chance!
C'est peut-être 1 ou 2 rencontres qui vont améliorer de bcp votre vie de famille!!!

vérolu
Charmeuse de Miel d'Or
Charmeuse de Miel d'Or

Féminin
Nombre de messages : 2038
Age : 41
Localisation : Montérégie
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Loisirs : Lecture,
Date d'inscription : 17/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Kassy le Lun 16 Avr 2012 - 20:52

Je comprends que ça doit pas être facile. Mon fils est aussi un pro du "répliquage" (je sais que ce n'est pas un mot) et ça me tue! Mais, ça se place dès que je serre la vis un peu. Il faut juste la tenir ben serrée.

Ici, c'est rendu automatique: tu répliques, tu bougonnes, on ne te réponds plus et si tu continues, c'est direct dans ta chambre. Et si ça continue, Dodo plus tôt parce que je considère que tu es trop fatigué vu que tu n'arrêtes pas de chiâler. Le secret, c'est la constance. C'est plate à appliquer tout le temps, mais ça marche! Depuis 2 semaines, je vois une grosse différence. Lyam est moins bougonneux, il fait de plus belles demandes et il réplique pas mal moins.

Pour les mensonges toutefois, malheureusement, même si tu détestes devoir te demander pourquoi elle fait ça, tant que tu ne le trouveras pas, ça ne se placera pas tout seul. Y a une raison!!

Si tu n'es pas intéressée à te poser la question par toi-même et à tester des interventions, je pense aussi qu'un coach familial pourrait t'être utile. Il faut toutefois que tu sois prête à suivre ses conseils, si non ça n'apportera pas grand chose...

Et à la phrase chez papa ci et ça, juste un "présentement tu es chez maman " - sans aucune émotion en mettant fin à la discussion, c'est probablement la meilleure réponse. Si tu embarques là-dedans, ils vont savoir qu'ils peuvent jouer là-dessus parce que ça te fait choquer et c'est ça qu'ils veulent.

Kassy
Charmeuse de Miel d'Or
Charmeuse de Miel d'Or

Féminin
Nombre de messages : 2236
Age : 37
Localisation : Québec
Emploi : Conception de site web
Date d'inscription : 14/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.conceptsk.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Elexa20 le Mar 17 Avr 2012 - 10:39

Quand j'étais plus jeune, mon frère (de 4 ans mon cadet) était comme ta fille. Il faisait des ''coups plates'' et me mettait ça sur le dos. Du coup, on était punis tous les deux. Puis, il mentait à tour de bras.
J'ai trouvé ça difficile car j'avais l'impression que mes parents ne me croyait pas, qu'il ne me faisait pas confiance quand je leur disait la vraie version des faits.

Je te conseillerais la même chose que les autres; aller chercher de l'aide extérieur. Des fois, les paroles d'un autre adulte peuvent avoir plus d'impact que les tiennes tout simplement parce que ta fille est ''habituée'' à toi. C'est vraiment la meilleure chose à faire... Mes parents, eux, ne se sont pas assez impliqués dans les problèmes de mon frère et aujourd'hui, à 18 ans, il ment encore. Ça nous blesse et ça en devient maladif son affaire... C'est la raison pourquoi je ne suis pas aussi proche de lui que j'aimerais l'être. Quelqu'un qui ment, c'est agaçant car tu le vois dans sa face!

Elexa20
Jolie Fleur de bronze
Jolie Fleur de bronze

Féminin
Nombre de messages : 118
Age : 27
Localisation : Saguenay-Lac-St-Jean
Emploi : Maman à temps plein
Loisirs : Arts
État civil : Mariée
Date d'inscription : 27/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Isou le Ven 20 Avr 2012 - 11:35



Mon chum (qui n,est pas le papa...) a eu une petite conversation au téléphone avec la prof d'anglais, à propos des collations à l'école, parce ma fille revient souvent avec des trucs que ça ne lui tente pas de manger. Le mensonge qui revient souvent c'est qu'ils n'ont pas le droit de manger quand ce sont des préiodes de spécialistes...mais, les enfants apportent leur collation dehors de toutes façons sauf quand il y a récré à l'intérieur. C'est là qu'on a eu confirmation du mensonge.

Il y a toujours quelqu'un d'impliqué dans ses histoires, ce n'est jamais de sa faute. C'est ça qui m'énerve. Pourtant, elle sait très bien qu'elle a intérêt à dire la vérité sinon la punition va être pire. On sait maintenant quand elle ment car elle s'emporte tout le temps et elle lève le ton.


Isou
Douce brise privilégiée
Douce brise privilégiée

Féminin
Nombre de messages : 4357
État civil : mariée
Date d'inscription : 15/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://  http://spsh.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Gi le Ven 20 Avr 2012 - 13:49

Mais par exemple, qu'est ce qu'il se passerait si elle te disait simplement qu'elle n'a pas mangé sa collation parce qu'elle ne l'aime pas, et que si tu lui en redonne, elle ne la mangera toujours pas. Est-ce qu'elle l'a deja fait et tu as mal reagi, ou tu accepterais, mais elle n'y pense pas. Car si elle te ment c'est qu'elle a interet à le faire, comme eviter une consequence, non?
Moi je sais que par exemple je ne leur donnerai jamais de collation que je sais qu'ils n'aiment pas, car je sais que quand je ne suis pas là, ils auront le choix et je ne veux pas leur donner l'occasion de me mentir. Bon d'ailleurs même à la maison, je ne les force pas vraiment à manger ce qu'ils n'aiment pas, mais ils n'ont rien en remplacement, et du moment qu'ils mangent d'autres aliments du meme groupe alimentaire, je me dis que ça compense.

Par ailleurs pour les chicanes entre frere et soeur, moi je refuse de faire l'arbitre quand je n'ai pas ete temoin de la scène. Donc je n'ecoute pas les histoires et les justifications, du genre "c'est lui qui a commencé" alors ils ne se donnent plus la peine d'en inventer. Je leur dis que je ne veux pas savoir ce qu'il s'est passé, et qu'ils essaient de regler ça entre eux avec les techniques apprises à l'ecole. Effectivement je leur dis que si ça vient jusqu'a mes oreilles, alors je vais m'en meler, comme confisquer l'objet de la Chicane ou les séparer chacun dans leur chambre, mais je ne punis pas systematiquement. Ca c'est pour les problemes qui ne me concernent pas, mais pour ce qui est de faire une betise seuls, comme briser quelque chose et accuser l'autre, ça je ne sais pas car ce n'est jamais vraiment arrivé. Mais là aussi, ils savent que quand ils font une betise, la consequence est moindre si c'est eux qui me le disent avant que je m'en rende compte. Tu dis que ta fille le sait, mais si elle ment c'est peut etre que dans sa tête, elle pense quand même y avoir un intérêt??
Peut etre que quand elle te ment tu pourrais essayer de lui montrer que ça te donne moins de confiance en elle, donc que tu lui laisses moins de liberté, par exemple qu'à la maison elle doit toujours rester dans ton champ de vision, pour que tu puisses la surveiller, donc, au lieu de monter jouer avec son frere, elle doit rester faire une activité a coté de toi:c'est plate pour elle et elle n'a plus de quoi mentir...

Gi
Charmeuse de Miel d'Or
Charmeuse de Miel d'Or

Féminin
Nombre de messages : 2013
Age : 40
Emploi : Maman à temps plein
Loisirs : j'ai dit maman à temps plein! LOL
État civil : Mariée
Date d'inscription : 05/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://gibidouille.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Mère Poule le Ven 20 Avr 2012 - 16:32

Alors ne lui faites plus confiance.

Moi j'aurais tendance a frapper là ou ca fait mal. (Je l'ai fait à Bruno dernièrement pour quelque chose de moins pire et je jure que ca frapper fort...). Bon, je suis pas psy, mais j'y vais selon ma jugeotte. Bon. Les pros qui font les livres sur la bonne façon d'éduquer nos zinfints pourrait m'accuser de les Phoquer big time, mais sincèrement, qu'on me prouve que leur méthode est meilleure et que si tout le monde les appliquait qu'on serait une société zen, en paix et qu'on aurait tous le caractère de Ghandi et j,embarque. En attendant. Je suis pas une batteuse d'enfants. J'ai une intelligence moyenne et j'ai pas de problème de comportement ni de maladie mentale potentiellement dangeureuse et mon opinion réside sur le fait que les parents peuvent trouver en eux-même les ressources pour aider leur enfants a devenir des adultes autonomes, responsables, et qui savent fonctionner en société malgré des petits problèmes de parcours. Ressources qui viennent de leur vécu, de leur valeur et de leur vision des choses.

PREMIÈRE CHOSE À FAIRE, METTRE (TOUTES) LES CARTES SUR TABLE.

Première chose à faire selon moi serait de réunir le cocus familial autour de la table. Petit frère inclus. Et s'assurer que vous avez le temps pour une bonne discussion. (Chez-nous, on le fait avec l'intimidation ou tout autres trucs qui ont besoin d'être clarifiés).

Je leur parlerais de ce que ''faire confiance en quelqu'un'' veut dire. Je donnerais quelques exemples et je leur demanderais de m'en donner, question de voir ce que la p'tite en pense (même si le p'tit en donne, c'est ok. Ce genre de réflexion n'est jamais mauvais à faire). Selon les exemples qu'elle donne je dirigerais la conversation sur ce qu'elle ressentirait si c'était le contraire. (Mettons que pour elle, faire confiance en quelqu'un c'est de ne pas dire les secrets de son amie), je lui demanderais comment elle se sentirais si son amie disait ses secrets à tout le monde ou si elle lui disait des affaires pas vraie (genre elle a déchirer son dessin, ta fille le sait mais son amie refuse de lui dire). PIs je la ferais parler.

POur en venir au point que quand y a trop de mensonges ou que la vérité ne se dit jamais, on finit TOUJOURS par ne plus faire confiance à la personne concernée.

Expliquer aux enfants qu'à partir de maintenant les enfants qui ne sont pas capables de dire la vérité vont en subir les conséquences. ET je dirais même que je ne fais malheureusement plus confiance en ma fille pour tout les mensonges qu'elle dit et les vérités qu'elles ne dit pas. (Et je nommerais quelques exemples, question qu'elle comprenne bien). Je la regarderais dans les yeux et je lui demanderais si elle m'a bien comprise. Je rajouterais même que pour le restant de la discussion, elle n'a pas le droit de dire un seul mot.

Je lui dirais que puisque je n'ai plus confiance en elle, je ne la considèrerai désormais plus comme une grande fille responsable et autonome. Qu'à partir de maintenant beaucoup de choses vont changer pour elle et qu'elle n'aura aucun droit de rouspéter vu qu'elle n'est pas capable de dire la vérité ni de reconnaître ses erreurs. Que si elle dit un seul mot contre mes décisions, ce sera pyjama au premier avertissement et Dodo au deuxième (ca, ce sont mes interventions à moi qui fonctionne big time à la maison).

Je lui annoncerais aussi grosso modo ce qui l'attend.

#1 - Ne pas dire la vérité, c'est perdre le droit à l'équité sociale

Moi, je ne partagerais plus les conséquences entre elle et son frère, à moins que ce ne soit VRAIMENT évident que ce soit la faute de son frère. Assumez directement que la faute revient à elle. Et je lui expliquerais ca bête de même. Pas de gants blancs.

Si elle crie à l'injustice, lui expliquer qu'elle dit tellement jamais la vérité que vous ne la croyez plus et que c'est de sa faute. Et que tant que ca changera pas, ca sera ainsi. Qu'elle a perdu votre confiance et que ca, c'est grave et que c'est dur à reprendre... Et je peux te jurer que le p'tit, il apprendra pas mal de ca...

#2 - Toute décision à une conséquence. Bonne ou mauvaise

Je lui dirais que maintenant, si elle invente des niaiseries ou des excuses pour ne pas manger sa collation ce n'était pas mon problème. Qu'elle a juste à ne pas la manger et qu'elle n'en mourra pas de sauter une collation. (PAR CONTRE. Je ne lui en parlerais plus. La confronter sur un truc aussi banal ne l'aideras pas. Elle invente des histoires pour éviter les conséquences. En rajouter une couche sur des choses qui ne touchent qu'elle ne l'aidera pas je crois. Faut AUSSI savoir lâcher-prise. Est-ce que ca met sa vie ou celle des autres en danger? Est-ce que de savoir la vraie raison du pourquoi elle ne mange pas sa collation est si importante que ca??? Non? Alors on passe à un autre appel.).

MAAAIIIISSSS. Question de lui faire réaliser que tout mensonge à des répercussions sur les gens impliqués, je ferais un petit appel à l'école et je parlerais à son prof d'anglais (ou tout autre prof d'impliqué). J'expliquerait la situation en lui parlant carrément de la problèmatique de ma fille et de mon plan d'intervention que j'essaie de mettre en place. Je lui demanderait si elle serait prête à vous aider en vous rencontrant toute les deux (ou avec ton conjoint aussi, puisque si elle veut sent unis, ca sera encore mieux) afin que la petite puisse s'expliquer. Je présenterais ca à ma fille en disant ''Ah ben ca t'y pas de l'allure de faire ca à des enfants affamés qui ont BESOIN de leur collation l'après-midi (Moi, c'est facile, j'ai le concept de l'exagération assez développé alros j'aurais pas de trouble a avoir l'air offusquée). Écoutes, on laissera pas ca de même. On va aller voir ton prof d'anglais et on va s'expliquer!!!''). Et pis hop, magie, le rdv est déjà pris.

Si ma fille s'écroule en pleur en disant qu'elle ne veut pas, je lui demanderais pourquoi. Si elle avoue tout. Je la féliciterais de m'avoir dit la vérité. Mais je l'amènerais au rdv quand même en lui expliquant que c'est important qu'elle s'excuse de toutes les fois ou elle lui a mis le problème sur le dos.

Si elle n'avoue pas et vous suit sans rien dire, j'aborderais le rdv en disant au professeur que ma fille (désolé, je ne me rappelle pas de son nom) m'avait reporté un problème lors des collations versus les professeurs spécialistes. Je demanderais à mon enfant de m'expliquer encore comment ca se passe. Si elle refuse de parler, je demanderais au professeur de me le dire.

D'une manière ou d'une autre je demanderais à ma fille si elle a quelque chose a rajouter et que clairement des excuses s'imposent.

Qu'elle a choisit de ne pas nous dire la vérité et que son comportement a une conséquence négative, soit de celle de devoir s'excuser de son comportement inacceptable. Si elle refuse d'en faire de vive voix, je remercierais le professeur, m'excuserais du dérangement et lui en ferais faire par écrit. (J'adore le formule de notre école. 3 paragraphes, une demie page. Premier paragraphe pour s'excuser à la personne concernée en expliquant ce qu'on a fait. 2e, en écrivant ce qu'on aurait dû faire. Et finalement, le dernier paragraphe expliquant ce qu'on fera pour ne pas que ca se reproduise.)

Je crois qu'aussi souvent que possible, je la confronterai avec les gens concernés par ses mensonges en lui demandant toujours d'expliquer son propre point de vue. Et qu'elle les regarde dans les yeux en parlant. Comme pour le trucs des jouets en exposition. J'irais avec elle (ou lui si c'était un des miens) jusqu'a la vendeuse. Lui ferais remettre les pièces et lui ferait faire des excuses. Le trouble (et la gêne) que ca donne d'avoir a réparer et à s'excuser... Elle devrait comprendre rapidement que c'est mieux de rien faire finalement... Je sais que pour toi qui est plus réservé ca sera probablement aussi difficile, mais je crois sincèrement que tu devras sortir de ta zone de confort pour qu'elle s'en sorte...


#3 - Perdre la confiance de sa famille, c'est surtout perdre ses avantages de grand et se retrouver au même niveau que les bébés.

Lui tenir la main quand on marche dans les magasins. NE pas lui permettre de s'éloigner pour aller voir quelque chose qui l'intéresse. L'accompagner lorsqu'elle va ranger quelque chose question de vérifier si c'est bien fait. La coller au derrière pour qu'elle fasse correctement la tâche demander.

Lui retirer les privilèges de grande qu'elle a. Genre aller au parc seule. Se promener a bicyclette ou elle veut. Faire ses devoir seule... N'importe quoi qu'elle fait vu qu'elle a quand même 8 ans. J'irais même jusqu'à lui interdire de fouiller dans les armoires de cuisines. Avec un cadenas à numéro genre.

Si c'était un des miens, j'irais jusqu'à reprendre le contrôle de son cochon et je gérerais moi-même son portefeuille. Tu veux acheter des cartes de hockey? Tiens, voilà 5 dollars. Ramènes-moi le change et la facture. Et je lui ferais compter le change versus la facture pour lui faire comprendre que je n'accepterai rien de moins que le montant exacte (même si c'est pas le vol d'$ qui est le problème. Je tiendrais-là une occasion de plus de lui faire comprendre que la confiance, elle est partout et que si je peux pas avoir confiance en lui pour certaines choses, je ne peux pas avoir confiance en lui pour tout). J'sais pas si tu vois ce que je veux dire???

Laughing

WAHOU.

Un autre roman. Désolé... Mais c'est mon opinion et je crois qu,au point ou vous en êtes rendus, faut agir vite et fortement... Ou carrément consulter sinon, les problèmes ne feront qu'empirer.... Et je parle pas de l,exemple qu'elle donne à son petit frère... Ouf. Problème en perspective...

Wink

-------------------------------♥-------------------------------
Marilou



Maman de Bruno dit ''Le Beach Boy'' (10 ans), de Louis dit le Magnifique 3 pieds de Dynamite (3 ans) et de Vincent dit ''Futur Rebelle Without a Cause'' (8 ans).



Merci Jess pour ma belle signature!!!

Mère Poule
Les Clés du Jardin
Les Clés du Jardin

Féminin
Nombre de messages : 17327
Age : 44
Localisation : A Mirabel la vie est belle!!!
Emploi : Hum. Ca l'air que Je me spécialise en gériatrie.
Loisirs : Tranquillement pas vite, je renoue avec ma vie!!!
État civil : Ouaip. Mariée maintenant.
Date d'inscription : 14/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Kassy le Sam 21 Avr 2012 - 11:14

J'adore ton plan d'intervention Mère Poule! ça se tient, c'est cohérent et ça répond au besoin d'attention que l'enfant essaie d'aller chercher par ses mensonges.

Les livres sont excellents à mon avis quand tu ne sais plus quoi faire et que tu es à bout de ressources. Mais toi, t'es loin de manquer d'idées d'intervention Laughing

Kassy
Charmeuse de Miel d'Or
Charmeuse de Miel d'Or

Féminin
Nombre de messages : 2236
Age : 37
Localisation : Québec
Emploi : Conception de site web
Date d'inscription : 14/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.conceptsk.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pathologie du mensonge et de la manipulation?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum